dimanche 1 mai 2016

Françoise Ascal | Des voix dans l'obscur














j'écris dans son silence
son silence à la rondeur d'un puits elle s'obstine à vivre tout au fond respirant à peine en attente toujours en attente d'une délivrance qui ne vient pas

je jette mes mots dans son eau noire je jette mes filets transparents mes phrases trouées mes sanglots inutiles elle ne m'entend pas sourde et peut-être mutique

j'écris dans le cercle de ses jupes noires dans la courbe de ses larmes j'écris dans le sans-fond de sa douleur

qui m'enchaîne à son absence
qui me somme d'espérer

lancer des mots en forme de pierre combler le puits
ensevelir la mort
lancer des mots en forme de caresse veiller-bercer

franchir la nuit

qui en rêvera si je m'éloigne

Françoise Ascal, Des voix dans l'obscur, dessins de Gérard Titus-Carmel, éd. AEncrages & Co, Coll. Ecri(peind)re, 2015.