dimanche 10 avril 2011

une fontaine murmure sur la paume de tes mains
un désordre d’aube et de feu

Fruit
l’orée trop belle
rose
aux lèvres de l’aimée —
Tu

voilà
peut-être ce qui est désiré