dimanche 25 avril 2010

Et dans ces caveaux qui nous semblent tout de même, certains d'entre eux, un peu trop propres, un peu trop clairs dès que la lourde porte en a été ouverte pour nous - mais elle n'était pas faite à cet usage - comme devient touchante et précieuse, alors, la moindre trace de bleu ou de vert qui vient nous reconduire à notre ciel et à nos prairies de frêles vivants !

Un calme feu, Philippe Jaccottet.

samedi 24 avril 2010

Bouquet de jonquilles éteintes hier au soir, sur mon bureau simplement.

[...]

jeudi 22 avril 2010

Aujourd'hui encore, je me suis demandée si ces lueurs d'orage éclatées soudain, florales, comme presque sans poids, n'ont été qu'un rêve. Réversibilité. Je rêve qu'elles ont bien été.

lundi 5 avril 2010

[...] Perception de cette sorte, établie au-delà des mots, le bruit de la pluie. Et pour que prenne conscience de soi l'idée de la poésie j'avais avancé qu'il fallait que ce soit dans une circonstance tout autre, celle cette fois d'un phénomène dans un vocable, que ce même son, ce même en-soi du son, se fasse entendre.

L'Alliance de la poésie et de la musique, Yves Bonnefoy.